Rélexion sur le deuil

Uncategorized Jun 28, 2021

Réflexion

Je remarque dernièrement que beaucoup de personnes très attentionnées, sous prétexte que mon fils aîné est mort et que je suis en deuil, n'osent pas me déranger avec leurs "petits problèmes", leurs "angoisses"... ont peur de me parler en pensant à "ce que je vis".

Intéressant.

Comme si il y avait une mesure, une jauge qui déterminait l'importance de ce que nous vivons....
Comme si ces personnes projetaient que ce que je vis est plus "grave" que ce qu'elles vivent.
Comme si ce que chacun.e vit est comparable à ce que d'autres vivent.
Comme si, parce que mon fils est mort je ne vivais plus.
Comme si avec cette mort j'avais perdu mes capacités à faciliter et coacher.
Comme si j'étais devenue handicapée (savez-vous qu'un handicap est en fait une capacité ? ).
Comme si je n'étais plus que la somme de toutes les projections que chacun.e a de la mort d'un enfant, de la mort en général.
Comme si j'étais réduite à survivre parce que la chair de ma chair est retournée à la Terre.
Comme si il n'y avait que la souffrance et la douleur qui devaient diriger dorénavant ma vie.
Comme si je ne pouvais plus rien entendre ni écouter que ma propre histoire.
Comme si je ne pouvais plus vivre alors qu'il est mort,  je devais raser les murs et baisser des yeux gonflés de larmes.
Comme si je devais croire le mensonge du drame absolu, et patauger sans fin dans la fange d'une victime.
Comme si je ne pouvais trouver de paix, de joie, de douceur, de cadeau, de force dans cette mort.
Comme si l'ultime compassion à l'égard de mon fils serait de vivre à moitié morte et de me désoler éternellement.
Comme si ...

NON

AUCUNE CONCLUSION NI PROJECTION  S'IL VOUS PLAIT !

Pour moi, mes capacités à faciliter, à coacher, mes capacités énergétiques, ma conscience, non seulement n'ont pas disparues, mais se sont amplifiées, expansées, et ont pris une dimension encore pus subtiles qu'avant...
Je ne suis pas devenue le centre du monde ni l'ombre de moi-même.
Je suis riche de cette expérience intense et bouleversante.
Je fais peut-être moins de concessions qu'avant. (je n'en faisais pas beaucoup)
Je vais sans doute encore plus directement au cœur du problème.

Je ne travaille plus qu'avec des personnes qui sont prêtes à être totalement bousculées, elles ne peuvent plus faire semblant avec moi.
Je choisis des client.e.s qui acceptent de ne plus être victimes et prennent responsabilité pour leur vie.
Je facilite avec encore plus de plaisir qu'avant.

Close

50% Complete

Reçois les news des possibles!

Des inspirations régulières, des invitations à être plus de toi au travers de ce que je rencontre, de ce que j'ai vécu, de ce que je crée, avec humour et conscience !